Vendeur-acquéreur : les solutions pour vendre et faire construire sa maison

Il est rare de garder le même logement tout au long de sa vie. Quand arrive le moment du changement, la construction d’une maison individuelle permet de répondre précisément à ses besoins. Mais comment gérer la vente de son précédent logement avec la période des travaux ?

Quand vendre son bien immobilier pour faire construire ?

Dans la majorité des cas, la vente d’un bien immobilier se fait avant les travaux de construction. Cette opération permet de bénéficier d’une enveloppe pour initier les travaux de construction et favorise l’obtention d’un prêt.

Construire une maison neuve demande du temps, entre 8 et 18 mois. De plus, il est possible que des imprévus prolongent le chantier. Votre budget doit donc vous permettre d’assurer cette période de transition soit en retardant la vente de votre ancien bien ou en louant un autre logement sur cette période.

Financer la construction : le prêt-relais et le crédit jumelé

Le prêt-relais : une avance partielle pour le vendeur-acquéreur

Le vendeur-acquéreur peut souscrire auprès d’un établissement bancaire d’un prêt-relai pour financer les travaux de construction avant la vente effective de son bien immobilier. Cette avance partielle varie de 50 à 80% de la valeur du bien mis en vente et est accordé sur une période de 12 à 24 mois, permettant par la même occasion de prolonger la période de mise en vente du bien.

Les fonds sont débloqués dès l’usage et le prêt-relais n’est pas soumis aux pénalités en cas de remboursement anticipé si le bien immobilier est vendu dans les semaines suivant la souscription. En outre, vous ne remboursez que le capital emprunté et les intérêts fixés ou négociés. Renseignez-vous auprès de votre banque.

Le crédit jumelé : augmenter votre capacité de financement

Il peut arriver que l’estimation du bien immobilier et le prix de vente effectif immobilier n’agissent pas de concert et impactent votre budget global. Pour les vendeurs-acquéreurs n’ayant pas les ressources nécessaires pour financer leur projet de construction, les établissements bancaires et organismes de financement proposent un crédit complémentaire pour combler la différence : le crédit jumelé.

Complémentaire au prêt-relais, cette démarche suppose que le vendeur-acquéreur doive contracter deux prêts distincts pour pouvoir financer son projet et prévoir une enveloppe pour gérer les imprévus.

Partager sur :